Comment la réalité virtuelle et la réalité augmentée sont utilisées dans l’aviation?

Bien que l’aviation soit devenu courante ces jours-ci, elle est toujours passionnante et souvent dangereuse. Prendre un vol est devenu tellement banal qu’il est facile de prendre le voyage aérien pour acquis, mais nous ne devons pas oublier le fait que le vol c’est être littéralement et simplement assis dans une chaise dans le ciel.

Piloter un avion est une proposition de vie ou de mort. L’équipage d’un avion est responsable de centaines de vies à chaque vol, et le succès ou l’échec d’une mission aérienne dépend de la perfection presque absolue à chaque étape. Le crash même d’un petit avion de fret pourrait être une catastrophe non seulement pour l’équipage, mais aussi pour les personnes guidant les pilotes depuis la terre ferme. La nature à fort potentiel de l’aviation moderne a stimulé le progrès technologique, et l’industrie de l’aviation a toujours accueilli de nouvelles façons d’assurer la sécurité et le succès de leur métier.

La réalité virtuelle doit beaucoup à cette volonté d’expérimenter les nouvelles technologies. L’un des premiers casques de réalité virtuelle a été développé pour être utilisé par l’US Air Force, il y a plus de 50 ans.

Aujourd’hui, la réalité virtuelle (VR) commence à peine à obtenir la disponibilité et l’acceptation, et l’industrie de l’aviation est l’un des pionniers en termes d’adoption comme d’habitude. La réalité virtuelle, ainsi que les technologies connexes, la réalité mixte et la réalité augmentée, sont maintenant utilisées dans les secteurs de l’aviation commerciale et militaire. Cela modifie la façon dont l’industrie fonctionne, de la formation à la navigation, et même au divertissement en vol. Voici quelques-unes des applications les plus intéressantes.

Formation au vol de réalité virtuelle

L’application la plus évidente de VR pour l’industrie aéronautique est un cours de formation au pilotage. Les simulateurs de vol sont monnaie courante depuis quelques années, et sont même devenus populaires pour l’usage domestique. Dans l’espace professionnel, des entreprises comme Boeing ont créé ce qui sont essentiellement des cockpits d’avion réels, dépouillés de leurs véhicules et les fenêtres remplacées par des écrans de cinéma. Bien que efficaces en tant qu’outil de formation, ces simulateurs sont coûteux et volumineux.

Aujourd’hui, plusieurs entreprises tirent parti de la technologie VR pour amener les simulateurs à l’ère moderne. Le plus remarquable est Bohemia Interactive Simulations, une référence sur les marchés domestiques et professionnels de simulation de vol depuis des années. En utilisant le casque Oculus Rift et les contrôleurs Leap Motion avec des sièges de mouvement D-BOX ainsi qu’un moteur de rendu qui donne des paysage hallucinants, le nouveau simulateur BIS permet une expérience virtuelle étonnante qui imite avec précision tous les aspects du vol, des contrôles aux vues et même le grondement du moteur et les turbulences.

Une organisation emploie la réalité virtuelle pour aider à former non seulement les pilotes, mais aussi les agents de bord et l’équipage au sol. La société de développement de VR Future Visual a participé à un symposium de l’Association internationale du transport aérien (IATA). Future Visual a démontré un concept pour la formation du personnel des compagnies aériennes dans l’exécution d’une inspection d’aéronef externe. À l’aide d’un écran monté sur la base de l’Oculus, les participants peuvent parcourir l’ensemble du processus avant le vol autour d’un avion, vérifier les dysfonctionnements ou les problèmes, puis localiser l’équipement de sécurité à l’intérieur.

Aéro Glass Augmentation Reality Pilot Assistance

La société californienne Aero Glass teste actuellement une application très passionnante de réalité augmentée. À l’aide des lunettes Epson Moverio BT-300, Aero Glass montre le chemin du vol comme un GPS et des données de l’avion dans le champ de vision du pilote. Les pilotes peuvent accéder aux données tout en gardant leur regard dans les cieux et ce sans passer du temps précieux à utiliser des contrôles physiques ou une interface tactile.

L’un des sous-produits les plus intéressants de l’intégration de VR et AR est le potentiel d’itérations au niveau du consommateur des technologies militaires. Aero Glass est un excellent exemple. Le produit s’appuie sur les concepts des lunettes de réalité augmentées déjà utilisées par les pilotes de chasse et les amène au marché du pilotage privé et commercial. Bien que les militaires aient bénéficié de l’utilisation de ces technologies pendant des années, les coûts de maintenance initiaux et continus du matériel dédié les mettent hors de portée du citoyens lambda. Les lunettes Aero Glass, d’autre part, sont à portée de toute petite entreprise de ligne aérienne ou propriétaire d’avions privés. Il n’est pas difficile d’imaginer d’autres applications avec cette technologie. Les conducteurs de voitures et de camions, les cyclistes ou même les randonneurs et les coureurs pourraient bénéficier de l’intégration naturelle des données de navigation dans le monde réel.

Réalité augmentée pour l'aviation

La réalité mixte de Protospace

Côté aérospatiale, le travail est réalisé par SpaceX, JPL et la NASA. Le chemin de l’espace a été difficile a découvrir, mais une autre application de la réalité augmentée contribue à assurer que la prochaine grande mission soit un succès. À l’aide des casques de réalité augmentée (AR) Microsoft HoloLens, les ingénieurs de JPL construisent la maquette d’un nouvel engin spatial lié à Mars dans le monde virtuel. De cette façon, les concepteurs et les ingénieurs peuvent voir et interagir avec leur création avant de lancer la production en usine.

Dans ce qui a été baptisé projet Protospace, les scientifiques utilisent un modèle virtuel de Mars Rover. La maquette 3D est présentée à grande échelle, ce qui permet à ses créateurs d’avoir la représentation de leur création grandeur nature, échelle qui ne peut jamais être reproduite sur un écran d’ordinateur. Les scientifiques peuvent tourner autour de leur création, aller à l’intérieur et même ouvrir les compartiments pour inspecter de près l’agencement des pièces intérieures. Ce n’est pas seulement pour faire beau. En plaçant des prototypes physiques ou des maquettes dans la pièce, puis en utilisant AR pour combler les lacunes virtuelles, les ingénieurs peuvent identifier des problèmes cachés qui n’auraient jamais été repérés à l’aide d’outils de conception traditionnels. Un composant pourrait se frotter contre un autre et causer énormément de dégâts en vol, même si le plan semblait solide sur le papier. Dans la phase de construction, des pièces de l’engin pourraient entraver la grue d’assemblage et ralentir voir bloquer la production, ce qui pourrait coûter beaucoup de temps de construction supplémentaire. En utilisant l’AR pour définir tout le processus de construction à l’avance, ces trébuchements peuvent être évités.

protospace en réalité mixte

Ce ne sont pas les seules façons dont la réalité virtuelle, la réalité augmentée et la réalité mixte trouvent un usage concret dans les secteurs de l’aviation. Bien que l’aviation ait une longue histoire avec VR, l’adoption généralisée de la technologie qui ne fait que commencer et les choses changent rapidement. L’aviation est l’une des industries où la réalité augmentée et la réalité virtuelle auront le plus d’impact dans les années à venir. A surveiller de près donc.